003

Maison de répit Belle Etoile

Pour permettre aux parents d’enfants autistes de s’accorder des temps de répit et soulager les enfants de leur stress émotionnel, les associations Un Pas Vers la Vie présidée par Églantine Eméyé et Adapei var-méditerranée ont ouvert une maison de répit pour enfants autistes et avec troubles envahissants du développement.

Avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé PACA, cet établissement d’accueil temporaire a reçu les premiers enfants en novembre 2016, sur la commune de Pierrefeu-du-Var, dans le parc du centre hospitalier Henri Guérin.

Il est en capacité d’accueillir 8 enfants en même temps, âgés de 6 à 20 ans et orientés avec notification d’accueil temporaire par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).


Le projet d’établissement

L’accueil temporaire peut être demandé pour de multiples motifs qui vont du besoin de répit à l’organisation de la vie familiale, sociale et professionnelle des aidants, en passant par les périodes d’essai et les transitions entre modes d’accompagnement et périodes de la vie. Différents types d’accueils, adaptés à chaque enfant, y sont proposés :

  • Des séjours de répit pour permettre aux familles de souffler un peu, de se ressourcer et vivre des moments avec le reste de la fratrie
  • Des séjours séquentiels, qui peuvent venir compléter le projet personnalisé de l’enfant/adolescent, lui permettre d’expérimenter d’autres niveaux relationnels, préparer à d’éventuelles orientations
  • Des séjours dans l’immédiateté pour pallier à l’absence soudaine de l’aidant, canaliser des débordements et/ou dérapages

Parents et structures d’accueil peuvent solliciter un séjour à Belle Etoile.


Les activités

Des activités éducatives et pédagogiques seront proposées tout au long de la journée et la soirée aux enfants :

  • activités à l’intérieur, dans le salon, la terrasse ou le jardin, espace snoezelen, balnéothérapie, mini-ferme…
  • activités à l’extérieur : accès à de vastes espaces verts aux alentours, jeux extérieurs, piscine
  • séjours à thème

 

Comment se passe un séjour à Belle Etoile?

Lors de l’admission, les équipes de la maison de répit prennent connaissance d’éléments essentiels comme les habitudes comportementales de l’enfant, ses modes de communication, les points de vigilance et plus globalement, le contenu de son projet individualisé. À partir des éléments recueillis, un contrat de séjour ou document individuel de prise en charge est établi.

La famille est étroitement associée tout au long du processus d’accueil. Des échanges d’informations sont organisés pour préparer l’accueil, pendant le séjour de l’enfant et au retour de l’enfant. Les familles restent en contact avec leur enfant, en venant sur place ou à distance, par téléphone.

La maison Belle Étoile soulage les familles et leur enfant autiste en leur permettant :

  • D’éviter les risques de détresse émotionnelle
  • De se ressourcer et vivre des moments avec le reste de la fratrie
  • De permettre à l’enfant d’expérimenter d’autres niveaux relationnels et de le préparer à d’éventuelles orientations

Le séjour de chaque enfant fait l’objet d’un projet individuel, établi en lien étroit avec sa famille, qui permet à l’équipe d’élaborer un programme d’accompagnement et d’activités personnalisés. Le retour d’observation permet aux parents de découvrir autrement leur enfant et dans certains cas, de trouver des réponses pratiques aux difficultés qu’ils rencontrent.


Les activités

Des activités éducatives et pédagogiques seront proposées tout au long de la journée et la soirée aux enfants :

  • activités à l’intérieur, dans le salon, la terrasse ou le jardin, espace snoezelen, balnéothérapie, mini-ferme…
  • activités à l’extérieur : accès à de vastes espaces verts aux alentours, jeux extérieurs, piscine
  • séjours à thème

Procédure d’admission

Les conditions d’admission sont l’âge (de 6 à 20 ans), le diagnostic de troubles autistiques et une notification d’accueil temporaire délivrée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Aucune participation financière n’est demandée aux parents. Seuls le transport, les protections et les traitements médicamenteux restent à la charge des familles.

La commission d’admission veillera ensuite à une constitution cohérente et équilibrée des groupes (âge, troubles, handicap).